3 dirigeants sur 4 souffrent de ce syndrome ! 5 clés pour l’éviter

J’ai connu, il y a quelques années, un chic type qui, dans son travail de technicien semblait manquer de confiance en lui pour prendre des initiatives avec ses clients. Je me suis rendu compte plusieurs mois plus tard que ce technicien à près de 50 ans, ne savait pas écrire et difficilement lire… L’illettrisme est dur à vivre dans notre société moderne. Mais il y a une autre forme d’illettrisme, dont on parle peu, et qui pourtant est de plus en plus répandu et dont les dommages sur notre société, dans le management et les gouvernances et dans notre capacité à nous épanouir sont dramatiques : l’illettrisme émotionnel.

Dans cette Newsletter, vous comprendrez pourquoi l’illettrisme émotionnel est un fléau silencieux, qui ne dit pas son nom. En fin de d’article, faites l’exercice proposé pour trouver l’émotion qui domine peut-être votre vie !

Je vous aiderai à savoir si vous en en souffrez et je vous partagerai en fin d’article 5 clés pour faire évoluer positivement ce fléau pour vous, vos proches ou vos équipes.

L’alexithymie est le nom scientifique de la forme grave de ce que j’appelle « illettrisme émotionnel ». Il s’agit de notre incapacité à identifier, différencier et exprimer ses émotions (et celles des autres). Comme beaucoup d’entre nous, hommes, femmes, enfants, managers et dirigeants, j’ai souffert moi-même de cette incapacité pendant 25 ans. Les émotions étaient étrangères à ma manière de penser, de réfléchir, de prendre des décisions ou de communiquer.

15 à 20% de la population active souffrirait de cette incapacité dans sa forme la plus dure. De mon expérience passé de dirigeant en entreprise et surtout dans mon expérience actuelle de coach de dirigeants, j’estime, sans données empiriques, que nous sommes autour de 75% à être régulièrement dans l’illettrisme émotionnel.

3 dirigeants sur 4 souffrent inconsciemment d’illettrisme émotionnel !

Dans toutes mes conférences, j’aborde le sujet de l’illettrisme émotionnel comme un frein au développement des relations de confiance, de la performance individuelle et collective et enfin de l’épanouissement personnel. On peut réussir dans l’illettrisme émotionnel, mais on ne pourra jamais s’épanouir dans l’illettrisme émotionnel. Et, réussir sans s’épanouir et peut-être le pire des échecs !

Alors que les émotions commencent à être prises en compte timidement à l’école, le monde de l’entreprise nage encore dans un océan de codes, de process, de rationnel en oubliant que l’être humain n’est pas que « logique » mais qu’il est aussi « bio-logique » doué de ressenti, d’émotions qui sont là pour l’aider à se socialiser et à s’élever.

C’est simple, si ce facteur émotionnel n’est pas pris en compte, alors l’Homme sera un jour dépassé par l’IA. Et qui le souhaite ? Nos paradigmes sur le contrôle des émotions dans l’entreprise, sur notre système éducatif rationnel et sur notre manière de concevoir l’autorité parentale n’est donc plus de mise. La société et l’entreprise doivent prendre des mesures radicales pour lutter contre l’illettrisme émotionnel sous peine de perte de sens, de perte de performance et de défiance récurrente. Le changement doit s’amorcer à tous les niveaux. Au plus vite.

Dans cet Newsletter, je ne vais pas m’intéresser à ses causes, trop nombreuses pour rendre cet article clair et qui feront certainement l’objet d’autres Newsletter.

Voici, quelques repères pour savoir si vous aussi (ou une personne de votre entourage), vous êtes inconsciemment dans cette incapacité. Est-ce qu’une de ses affirmations vous parle :

  • Il vous est difficile d’identifier vos émotions. Quand l’avez-vous fait vraiment ?
  • Il vous est difficile d’identifier les émotions des autres et ainsi d’être en empathie
  • Il vous est difficile de nouer des relations intimes et profondes (distance affective pro et perso)
  • Vous avez l’impression de traverser votre vie plutôt que de la vivre et ce, même si vous connaissez une belle réussite professionnelle
  • Vous êtes fier de vous montrer objectif et rationnel
  • Vous avez de la difficulté à trouver un sens à la vie et à la vôtre en particulier
  • Et enfin vous ne savez, ni ne connaissez votre foyer émotionnel

Si vous êtes plutôt ok avec une ou plusieurs des affirmations ci-dessus, bonne nouvelle, vous avez un bel axe de progression pour vivre mieux et gagner en performance en étant davantage authentique.

Et l’authenticité est un des leviers pour faire croître la confiance :

Combien de fois dans votre vie, vous vous êtes posé la question de ce que vous ressentez par rapport à une situation donnée ? Combien de fois dans votre vie, on s’est intéressé ce que vous ressentiez ? Combien de fois dans votre vie, vous avez demandé à une personne de vos équipes ce qu’elle ressentait ?

Commencer à poser et se poser cette question est essentiel. « Que ressens-tu ? ».

Pour lutter contre notre illettrisme émotionnel, je vous propose 5 clés pour apprendre à lire vos émotions et les comprendre :

1/ Si vous ressentez de la rage, elle est souvent associée à un sentiment d’impuissance. Le message « à lire » et « à comprendre » est souvent d’apprendre à lâcher avec les choses que l’on ne maîtrise pas.

2/ Si vous ressentez de la colère, elle est souvent associée à un sentiment d’injustice. La colère doit s’exprimer en expliquant ce qui vous paraît injuste.

3/ Si vous ressentez de la tristesse, elle est souvent associée à un sentiment de perte. Cette perte risque de s’assimiler à un manque que je vous invite à transformer en besoin.

4/ Si vous ressentez du dégoût, cette émotion est souvent liée à un « viol » psychologique ou de vos valeurs ou vos croyances. On s’associe sur des valeurs et on se dissocie sur des valeurs. C’est donc un excellent indice dans le business par exemple !

5/ Le sentiment de joie est souvent associé à la réussite. Quelqu’un qui a du mal à exprimer sa joie, inconsciemment s’empêche de s’épanouir par la réussite…

Lutter contre l’illettrisme émotionnel nous concerne tous. Il y va de notre raison d’exister. Vous n’êtes pas obligé d’écouter le conférencier, ou le coach, mais vous pouvez croire cet ancien illettré émotionnel que j’ai été. Devenir un lettré émotionnel a changé ma vie positivement et dans tous les domaines.

Bonne rentrée à toutes et à tous,

Eric Chabot

Exercice à faire pour commencer à découvrir son foyer émotionnel :

Dans la liste des émotions ci-dessous, listez sur une feuille toutes les émotions que vous avez ressenti dans le courant de la semaine dernière. Classez-les dans une colonne agréable et désagréable. Les colonnes sont-elles équilibrées ? Combien d’émotions avez-vous relevées ?

Maintenant entourez les deux émotions dans chaque colonne que vous pensez ressentir le plus souvent dans votre vie. Parmi ces 4 émotions entourées, choisissez celle que vous ressentez, régulièrement, sans raison apparente. Il y a de fortes chances pour que cette émotion soit aussi celle qui sera votre émotion refuge en cas de difficultés rencontrées.

N’hésitez pas à partager vos résultats en commentaires !

Pour décrire la peur :

Angoissé – Anxieux – Appréhension (avoir de l’) – Coincé – Confus – Coupable – Craintif – Défensive (sur la) – Désorienté – Effrayé – Épouvanté – Faible – Fourbe – Frousse (avoir la) – Harcelé – Horrifié – Incertain – Inhibé – Inquiet – Méfiant – Nerveux – Paniqué – Pessimiste – Perdu – Prudent – Secoué – Soucieux – Tendu – Terrifié – Timide – Timoré – Traumatisé – Troublé – Vulnérable

Pour décrire la colère :

Agacé – Agité – Agressif – Amer – Aversion (avoir) – Choqué – Contracté – Contrarié – Courroucé – Critique – Dérangé – Dur – Énervé – Envieux – Exaspéré – Excité – Fâché – Frustré – Furieux – Haineux – Hostile – Hystérique – Insatisfait – Irrité – Jaloux – Mécontent – Mesquin – Outré – Proteste (qui) – Rancunier – Renfrogné – Révolté – Sauvage – Suffisant – Vexé

Pour décrire la tristesse :

Abattu – Affligé – Apathique – Blessé – Bouleversé – Cafardeux – Chagriné – Découragé – Déçu – Dégoûté – Déprimé – Désespéré – Embarrassé – Ennuyé – Éteint – Fatigué – Honteux – Humilié – Inadéquat – Inintéressant – Isolé – Lugubre – Malheureux – Meurtri – Nostalgique – Navré – Paumé – Pessimiste – Prostré – Résigné – Submergé – Tourmenté – Triste – Vaincu – Vidé

Pour décrire la joie :

Affectueux – Agréable – Allègre – Amical – Amusé – Bon – Chaleureux – Chanceux – Comblé – Confortable – Content – Décontracté – Enchanté – Entrain (plein d’) – Enthousiaste – Euphorique – Exubérant – Fier – Forme (en) – Gai – Harmonie (en) – Heureux – Jovial – Joyeux – Libre – Lumineux – Motivé – Nourri – Optimiste – Passionné – Ravi – Reconnaissant – Satisfait – Stimulé – Transporté

FORMATIONS ET CERTIFICATIONS STARTRUST : Pour découvrir, étape par étape, comment renforcer de façon simple et efficace votre confiance, celle de vos managers et de leurs équipes, c’est par ici.

CONFERENCES « Y croire pour le voir ! » et « Psycho-agile » : Si vous souhaitez avoir des informations pour une de ces deux conférences sur la confiance et visionner quelques extraits, c’est par ici.

ACCOMPAGNER UN MANAGER OU UNE EQUIPE AVEC LE STARTRUST MANAGER : Le monde du travail évolue. Les modèles de management sans confiance, et les personnes sans psycho agilité, n’ont pas d’avenir serein. Vous pouvez demander à être contacté par un conseiller Startrust pour passer ou à faire passer le Startrust Manager, c’est par ici.

Sources :

Illettrisme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Illettrisme

Alexithymie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexithymie

Stress et cancer : Quand notre attachement nous joue des tours de Yvane Wiart (éditions De Boeck supérieur)

NAVIGATION